300 La Terre et l’Eau

La bataille des Thermopyles, Léonidas, les guerres médiques, … autant de noms qui renvoient tous vers un seul chiffre : 300 ! Comme le nombre de guerriers spartiates, sous les ordres du roi Léonidas, qui se sacrifient en ralentissant les armes perses du roi Xerxès pour tenter, en vain, de sauver Athènes. Revivre ou ré-écrire l’histoire, tel sera votre choix dans 300 La Terre et l’Eau.

Édité chez Nuts Publishing, dans sa gamme, expert, 300, La Terre et l’Eau est un jeu pour 2 joueurs offrant la possibilité de revivre les expéditions perses sur les îles grecques. Prenez le destin de votre empire et inscrivez votre nom au panthéon des héros !

300, La Terre et l'Eau

300, La Terre et l’Eau

Avant de débuter la partie, chaque joueur choisit un rôle : contrôler les cités grecques ou prendre la tête de l’empire perse. La mise en place est imposée et dictée par le contexte historique.

La partie se déroule en 5 tours maximums, chaque tour étant une expédition des armées perses en Grèce (historiquement, il n’y a eu que 2 expéditions). Mais un des joueurs peut remporter la partie à tout moment en s’emparant des 2 cités majeures de son adversaire. Chaque tour est scindé en 4 phases :
– Phase de préparation
– Phase d’opération
– Phase de ravitaillement
– Phase de score

1) Phase de préparation

Le joueur perse a la priorité dans chaque tour de jeu. Il reçoit 12 pièces de monnaie qu’il peut dépenser comme il veut :
– acheter des armées ou des flottes
– acheter et créer un pont pour ouvrir la route du nord
– acheter des cartes tactiques

Comme, l’argent ne se cumule pas entre chaque tours, il est préférable de tout dépenser. Le joueur grec joue ensuite sa phase de préparation, mais avec 6 pièces de monnaie uniquement.

2) Phase d’opération

Phase centrale de la partie, c’est le moment de dérouler votre stratégie. Alternativement, chaque joueur joue une de ses carte dans sa main. Soit le joueur applique l’effet indiqué, soit il peut déplacer une de ses armées/flottes dans une autre ville/port à partir du moment que les deux villes sont reliées. Il peut aussi décider de passer et de ne pas jouer. Si l’adverse joue, il peut rejouer ensuite ; si les deux joueurs passent, la phase prend fin.

300, La Terre et l'Eau

Durant cette phase, si deux armées ou deux flottes se rencontrent, automatiquement elles livrent bataille. Chaque joueur lance autant de dés (maximum 3) que le nombre de ses armées engagées. Le joueur avec le dés le plus fort remporte la ronde et son adversaire perd une armée (ou flotte). Le combat continue jusqu’à mort s’ensuive ou qu’un des deux joueurs batte retraite.

Le combat d’Athènes fait rage …

3) Phase de ravitaillement

Une fois la conquête terminée, il faut ravitailler ses troupes. Toutes les armées dans une ville non reliée à une ville majeure sont perdues. Il faut etre vigilant dans ses conquêtes pour toujours garder une ligne de communication vers sa base arrière ; ou au contraire la conquête d’une ville clé pourra couper les lignes de ravitaillement adverse et lui faire perdre de nombreuses armées.

Il faut aussi ravitailler ses troupes. Pour cela, chaque ville dispose d’une capacité de ravitaillement symbolisée avec des symboles d’amphores (de 1 à 3). Toute armée en plus du nombre d’amphores contrôlées est perdue. En plus d’étendre sa domination en maintenant le contact avec ses lignes arrières, il faudra s’assurer avoir de quoi sustenter ses troupes à tout moment ! N’est pas stratège qui veut !

300, La Terre et l'Eau

4) Phase de Score

Le tour se termine avec le décompte des points de victoire (PV). Chaque cité contrôlée rapporte 1 PV, les citées majeures 2 PV. La différence de points entre les deux joueurs est le nombre de PV en faveur du joueur avec le plus de PV.

Si à tout moment un joueur contrôle les 2 citées majeures adverses, il remporte la partie . Sinon, à la fin des 5 expéditions (tours), le joueur avec l’avantage au score remporte la partie !

L’Avis du Meeple Reporter

A la réception, 300, La Terre et l’Eau surprend par son format. Petit, original, il se laisse découvrir tel un livre. Une envie de replonger dans l’histoire, de ré-ecrire l’Histoire !

A l’image de la boite, le matériel est minimaliste : un (petit) plateau centré sur les îles grecques, quelques cartes, (beaucoup) de pions en bois et quelques dés. Rien de plus. Mais est-ce nécessaire d’en ajouter ? Non, 300, La Terre et l’Eau n’a pas besoin de plus pour dévoiler sa richesse et son intérêt. Son côté épuré permet de se concentrer sur l’essentiel : le jeu !

300, La Terre et l'Eau

300, La Terre et l’Eau, à travers des parties rapides (5 tours de jeu maximum), cache quelques stratégies à découvrir. Envahir les côtes grecques par la mer, passer par la voie du nord, combiner les deux ? Tenter une percée jusqu’au cités majeures ou y aller pas à pas ? Le joueur perse pourra suivre plusieurs pistes ; mais attention aux contre-attaques grecques ou au tentative de débordement vers les citées majeures perses. Une bonne attaque ne doit pas négliger sa défense !

Le système de jeu permet de ne pas dévoiler trop tôt ses ambitions. Ainsi, même après avoir passé, un joueur peut rejouer ensuite dans le même tour si son adverse continue de jouer (ce qui n’est pas habituel). Cela peut permettre de temporiser, d’attendre que son adversaire dévoile son jeu, pour contre-carrer ses plans. Mais cette technique peut se retourner contre soi, si l’adversaire stoppe son tour de jeu et met fin à l’expédition. Une prise de risque à mesurer.

300, La Terre et l'Eau

Enfin, en plus d’offrir une rejouabilité grâce à leurs effets, les cartes sont un aspect important du titre. En avoir en main est primordial pour jouer. Lors de la phase de préparation, il sera donc important de correctement doser l’achat de ses troupes et de ses cartes. Il faudra rechercher l’équilibre entre « Avoir trop de cartes et pas assez de troupes » et « Avoir trop de troupes et pas assez de cartes ». Tout dépendra de votre stratégie, à un ou plusieurs tours. Malgré tout, il sera important de ne jamais négliger le soutien de vos troupes, en assurant leur ravitaillement. Une ligne de coupée ou une ville de perdue, et c’est toute une expédition qui est en péril. Les 5 tours pourront passer vite (surtout avec certaines cartes événements qui peuvent annuler une expédition complète), et aucun ne pourra être négligé.

Au final, 300, La Terre et l’Eau est un réel jeu de stratégie abordable, renforcé par une grande rejouabilité (asymétrie des deux camps, cartes, ….). Porté par des règles simples et accessibles, associé à des parties rapides, il offre une belle opportunité de découverte. Ce format devrait offrir assurément de nouvelles batailles à explorer pour le plus grand plaisir des joueurs.

Découverte en vidéo de 300, La Terre et l’Eau

Fiche Technique

✍️ Auteur : Yasushi Nakaguro

🖍️ Illustrateurs : Nicolas Roblin & Antonio Stappaerts

🏗️ Editeur VF :  Nuts Publishing Expert

🎲 Nombre de joueurs : 2 joueurs

🕰️ Durée de partie : 30 minutes

💰 Prix moyen constaté :  22,50 euros

Pour acheter 300, La Terre et l’Eau et soutenir le blog, c’est chez Philibert et Qui-Commence.fr !

Image de Philibert
Philibert
Logo qui commence.fr
Qui-commence.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.