Clash of Deck

Le temps du combat a sonné ! Il en va de votre survie dans l’archipel d’Erret ! Pas d’autre possibilité que de vous emparer des terres de vos voisins ! Bienvenu dans Clash of Deck, le nouveau JCE (Jeu de cartes Évolutif) de Léandre Proust chez Grammes Edition.

Clash of Deck

Clash of Deck, encore un JCE ?!

Commençons directement pas le côté qui fâche des JCE : les sorties récurrentes et le prix ! En effet, qui dit JCE, dit sortie mensuelle de nouveaux deck, extensions, cartes, …. un système qui fait vite envoler la facture !

Mais pas d’inquiétude avec Clash of Deck ! C’est un JCE qui vous ne ruinera pas ! Comment est-ce possible ? En effet, une des principales caractéristiques de ce titre (sans parler de son gameplay, nous y viendrons ensuite) est son modèle économique ! En effet, Clash of Deck se présente sous la forme d’un dépliant à 4 volets dans un papier cartonné à découper avec 20 cartes et une boîte de rangement à monter soi-même. Le tout est vendu 3euros dans votre boutique préférée ! Et chaque mois est prévue une nouvelle extension autonome apportant son lot de nouvelles mécaniques de jeu. Il sera donc peu onéreux de compléter sa gamme ou simplement de commencer en cours de route !

Clash of Deck

Clash of Deck est un JCE bon marché !

Clas of Deck, JCE bon marché, donc un gameplay pauvre ?

Sans espérer un jeu de stratégie digne des manœuvres d’un général Corse, Clash of Deck n’apporte pas moins une réel plaisir de jeu.

a) Mise en place

Une partie de Clash of Deck se joue avec une main de 8 cartes pour chaque joueur et un carte « Château Fort/Tour de Guet ». C’est cette dernière qui symbolise votre état de santé tout au long de la partie. Pour constituer leur main de départ, les joueurs vont procéder à un système de draft, comme pour le choix des merveilles dans 7Wonders Duel. Le 1er joueur choisit une carte parmi 4 cartes disponibles, puis le 2nd joueur en choisit 2, la dernière carte revient au 1er joueur. Puis les joueurs répètent l’opération en inversant les rôles à chaque fois, jusqu’à avoir 8 cartes en main. Les cartes sont déposées face cachée devant eux, et la carte « Château/Tour de Guet » à l’extrémité gauche de leur main.

Carte Chateau/Tour de Guet de Clash of Deck

Enfin, au centre de la table sont posées les deux cartes de « pont », symbolisant les passages entre les royaumes des joueurs. Les joueurs vont devoir jouer des cartes uniquement sur une des 2 lignes pour attaquer le château de son adversaire.

Mise en place de Clash of Deck

b) Tour de jeu

Une partie de Clash of Deck se déroule en une succession de tour de jeu jusqu’à ce qu’un des joueurs perde la partie. Chaque tour est décomposé en 3 phases :

  • la régénération de mana : le joueur gagne autant de mana (la ressource du jeu) que de cartes en main.

  • l’invocation : le joueur peut dépenser son mana pour jouer des cartes de sa main, uniquement parmi les 4 cartes les plus à gauche de sa main. Il dépose les cartes achetées sur une des deux lignes de jeu devant lui.
Cartes de Clash of Deck
  • l’assaut : chaque unité inflige sa valeur d’attaque en point de dégât sur l’unité en face d’elle sur sa ligne. Si l’assaut dépasse sa valeur de défense, l’unité est détruite et retourne à l’extrémité droite de la main de son propriétaire. Pour pigmenter le tout, certaines cartes ont des capacités spéciales (attaquer l’unité ciblée et l’unité derrière elle, infliger des dégâts sur l’unité ciblée et sur celle située sur la ligne voisine, geler une unité pour la désactiver un tour, …). S’il n’y pas d’unité adverse en face de l’unité attaquante, c’est le château qui subit des dégâts. Pour chaque dégât subit, la carte « Château/Tour de Guet » est décalée vers la droite dans la main du joueur. Quand elle atteint pour la 1ere fois l’extrémité droite de la main du jour, elle est retournée et replacée à l’extrémité gauche ; la 2nde fois c’est la défaite !
Exemple d'Attaque à Clash of Deck

L’avis du Meeple Reporter

Clash of Deck s’inscrit dans la lignée des « petits » jeu de cartes à glisser partout et à sortir à la moindre occasion pour passer un bon temps. Rapide et simple à jouer (compté une grosse dizaine de minutes pour une partie), il cache une légère dose de stratégie dans l’ordre de placement de vos cartes sur vos lignes de combat pour optimiser vos dégâts et rapidement attaquer le château adverse tout en assurant votre propre défense sans laisser de ligne vide. Un jeu simple à sortir en famille et qui plaira dès les plus jeunes âges pour s’initier aux jeux de cartes !

L’aspect JCE « bon marché cut & play » est aussi à mettre en avant. Pas toujours besoin d’une grosse machine, de cartes à foison, de packs à prix d’or pour sortir un bon jeu. Du papier et des ciseaux font l’affaire pour passer un bon moment !

Enfin, en tant que joueur j’aurai apprécié avoir les règles en format cartes ainsi que l’aide de jeu pour pouvoir les glisser dans la boite de rangement. Mais Léandre, toujours tres à l’ecoute et pédagogue, a bien expliqué que l’idée avait été étudiée (mon idée était bonne donc!) mais malheureusement pas faisable en gardant la même taille du dépliant et sans changer le papier … On touche du doigt le travail d’éditeur et de créateur ! Devant de telles explications, on ne peut qu’approuver !

Et puis pour 3 euros vous ne risquez pas grand chose à vous lancer dans l’aventure ! Hâtes de découvrir les extensions !

Groupe facebook de Gramme edition

Capacités des cartes de Clash of Deck

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.