Bangkok

Bangkok et son marché flottant, ses épices et des odeurs, ses cris et ses poissons. Une expérience unique et inoubliable à vivre une fois dans sa vie ! Non je n’y suis jamais allé mais j’ai joué à Bangkok et c’est presque pareil…

Édité chez Laboludic, dans Bangkok chaque joueur cherche à construire le meilleur marché flottant de la ville en proposant des épices, poissons et autres mets. Vendre des marchandises ou les mettre en valeur pour un marchand sont aussi important. Seul le plus fin commercial saura tirer son épingle du jeu !

Bangkok

Il est frais mon poisson, il est frais !

Dans Bangkok, avant de débuter, chaque joueur reçoit un objectif personnel. Celui-ci va orienter la stratégie des joueurs pour maximiser leurs points de victoire (PV) en fin de partie. Ensuite, chaque joueur récupère 3 cartes barques et ils forment un carré de 3×3 (le marché central) au centre de la table avec les cartes barques restantes et les cartes piments (les cartes piments modifient le calcul des PV en fin de partie). Les cartes barques représentent des barques transportant des marchandises (des pois et/ou des poissons et/ou des fruits de la passion et/ou des courgettes).

Bangkok

A son tour de jeu, un joueur doit poser une de ses cartes barques sur une ligne ou colonne du carré central, en faisant attention qu’au-moins une carte de la ligne/colonne et la carte posée partage au moins une même marchandise. Ensuite, il récupère des cartes barques présentes dans la ligne ou dans la colonne en respectant les critères suivants :

  • il récupère un maximum de cartes égal au nombre de marchandises sur sa carte posée (1 à 3) ;
  • il récupère des cartes avec des marchandises en commun avec sa carte posée.
Bangkok

L’objectif du joueur est d’améliorer et de compléter sa main en récupérant plus de cartes et avec des marchandises qui l’intéresse pour ses PV finaux. Ensuite, il bouge les cartes restantes sur la ligne/colonne vers la droite/gauche ou vers le bas/haut, à l’opposée de là où il déposée sa carte. Puis il fait glisser sa carte et complète au besoin la ligne/colonne. L’endroit où est posée la carte s’avère important pour regrouper les cartes souhaitées dans des mêmes lignes/colonnes.

Ensuite, le joueur peut compléter son marché personnel. Pour cela, il doit placer une carte de sa main devant lui en formant un carré de 3×3. Chaque carte déposée doit être adjacente à une carte précédemment posée, et ne peut plus être déplacée ensuite.

La partie prend fin dès qu’un joueur a formé son port de 3×3. Les joueurs décomptent leur score personnel grâce à leur objectif : chaque marchandise dans son port correspondant à son objectif rapporte 1 PV et les cartes piments dans un port rapporte des PV selon leur propre effet (gain de certaines marchandises doublés, …). Le joueur avec le plus grand score remporte la partie avec le meilleur marché de Bangkok !

L’avis du Meeple Reporter

Bangkok cache dans sa petite boite une grande dose de stratégie. Les premières parties sont en mode découverte, les suivantes davantage en mode compétition. Une fois compris le système de calcul des scores et de déplacement des cartes du marché central, les actions deviennent bien plus stratégiques et les tours s’allongent avec une meilleure recherche de l’anticipation.

Collecter les ressources souhaitées selon son objectif personnel est important, mais réussir à le faire le plus rapidement possible (en regroupant les cartes voulues par ligne/colonne par exemple pour ensuite en récupérer un maximum en une seule action) s’avère important pour former son marché personnel avant ses adversaires. Cependant, il ne faut pas se précipiter car les cartes placées dans son marché personnel ne peuvent plus être déplacées ni être utilisées pour améliorer sa main en les défaussant devant une ligne/colonne à son tour de jeu. Il faudra toujours rechercher le bon équilibre pour maximiser ses PV sans laisser les autres joueurs prendre trop d’avance. Cependant terminer en 1er son marché ne sera pas systématiquement synonyme de victoire. Les objectifs personnels et secrets rendent plus compliqués la tache d’anticipation, bien que la couleur dominante d’un marché adverse peut orienter la réflexion des joueurs ….

Bangkok c’est un joli moyen ludique de voyage en restant dans son canapé et de s’essayer à un petit jeu (par sa taille) mais proposant une réelle dose de stratégie. Rapide à expliquer, rapide à joueur (20 à 30 min/partie), il pourra devenir l’allié des pauses déjeuner ou le petit compagnon à emporter en vacances !

Bangkok

Pour ranger vos jeux, cartes sleevées ou non, faites le tour de mon partenaire, Pimp by Hohyss ! Un rayon de merveilles !

Ranger l’intérieur du boite est parfois une gageure ! Pimp by Hohyss est une entreprise familiale qui vient de débuter dans l’impression 3D pour proposer des rangements adaptés à tous vos jeux !

Avec le code MEEPLEREPORTER , bénéficiez de 10% de réduction pour votre 1ere commande sur tout le site !

Fiche Technique

✍️ Auteurs : Eric Plotton & David Paput

✍️ Illustrateur : Maud Chalmel

🏗️ Editeur VF : Laboludic

🎲 Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs

🕰️ Durée de partie : 30 min

💰 Prix moyen constaté : 17,90 euros

Pour soutenir le blog et acquérir Bangkok, c’est chez Philibert et Qui-Commence.fr !

Image de Philibert
Philibert
Logo qui commence.fr
Qui-commence.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.