Ginkgopolis

Le temps à passé ! Bienvenu en 2212 au temps des villes en symbiose avec la nature. En effet, les hommes ont presque épuisé les ressources que la Terre leur offre. Ils doivent à présent développer des villes qui préservent le fragile équilibre entre les ressources produites et consommées, tout en préservant le peu d’espace habitable. La lutte sera acharnée, bienvenu à Ginkgopolis!

Afin de développer cette ville d’un type nouveau, vous allez réunir autour de vous une équipe d’experts, et tenter de devenir le meilleur urbaniste de Ginkgopolis. Etes vous prêt à relever le défi ?

Ginkgopolis

A vos pelles, creusez, créez !

Dans Ginkgopolis, trois éléments sont importants : les cartes bâtiments et les tuiles bâtiments, caractérisés par leur couleur (jaune, rouge ou bleu) et leur numéro de 1 à 20, et les cartes urbanisation. Avant de commencer la partie, les joueurs placent au centre de la table les 3 premières tuiles (1 à 3) de chaque couleur. Le reste des tuiles forment une réserve pour la suite de la partie. Les 9 cartes bâtiments des 9 bâtiments de départ constituent la pioche avec les cartes urbanisation. Le reste des cartes bâtiments (de 4 à 20) forment une réserve par couleur et par ordre croissant. Chaque joueur finit par choisir une couleur et reçoit 3 cartes personnages qui définissent les ressources de départ (ressources, tuiles,….) et 4 cartes de la pioche pour constituer sa main de départ.

Ginkgopolis
Mise en place des 9 tuiles bâtiment de départ et des jetons d’urbanisation

La partie se déroule en un certain nombre de tous découpés en 3 étapes :

  • 1) Choix d’une carte
  • 2) Résolution des actions
  • 3) Préparation du tour suivant

1) Choix d’une carte

Chaque joueur choisit simultanément une carte de sa main secrètement. La carte peut être jouée seule ou avec une tuile bâtiment selon l’action choisie.

2) Résolution des actions

Dans l’ordre du tour, chaque joueur révèle la carte choisie (et éventuellement la tuile) et résout l’action correspondante :

  • Exploiter si la carte est jouée seule
  • Urbaniser si la carte urbanisation est jouée avec une tuile
  • Construire en hauteur si la carte bâtiment est jouée avec une tuile

Exploiter : si le joueur joue carte urbanisation seule, il gagne une ressource de sa couleur ou une tuile urbanisation. Si le joueur joue une carte bâtiment seule, il exploite le bâtiment de la ville désigné par la carte (même couleur / même numéro) et remporte des ressources (bâtiment rouge), des tuiles (bâtiment bleu) ou des points de réussite (bâtiment jaune). Le nombre d’éléments gagnés est déterminé par la hauteur du bâtiment (nombre de tuiles superposés). Enfin, certaines cartes personnages reçues en début de partie offrent des bonus supplémentaires (ressources,…).

Ginkgopolis
Choix d’une carte bâtiment (à gauche) ou d’urbanisation (à droite)

Urbaniser : si le joueur joue une carte Urbanisation avec une tuile bâtiment, il peut agrandir la ville en ajoutant le nouveau bâtiment en périphérie. Il place la tuile bâtiment avec une de ses ressources pour en revendiquer la paternité. Ensuite, il exploite tous les bâtiments orthogonaux au nouveau bâtiment. De la même manière, certaines cartes personnages octroient des bonus au joueur.

Ginkgopolis
Choix d’une carte urbanisation et d’une tuile bâtiment

Construire en hauteur : si le joueur joue une carte bâtiment avec une tuile bâtiment, il peut construire en hauteur en plaçant la tuile sur le bâtiment désigné par la carte. S’il recouvre un bâtiment d’un autre joueur, ce dernier gagne autant de point de réussite que ressources rendues. Ensuite, pour placer sa tuile, il doit en payer le coût : si le numéro de la nouvelle tuile est inférieur au numéro recouvert, le joueur doit payer la différence en point de réussite ; si la couleur du nouveau bâtiment est différente, il doit payer une ressource. Enfin, il place la tuile sur la tuile précédente. Il place autant de ressources que le niveau du bâtiment (nombre de tuiles superposées). Enfin, la carte bâtiment jouée n’est pas défaussée mais est placée devant le joueur avec ses cartes personnages :  elle offrira des bonus pour la suite de la partie.

Ginkgopolis
Choix d’une carte bâtiment et d’une tuile bâtiment

Quand tous les joueurs ont joué, les joueurs passent à la dernière phase.

3) Préparation du tour suivant : chaque joueur récupère la main de cartes de son voisin de droite, puis chacun pioche une nouvelle carte supplémentaire. Si la pioche est épuisée, elle est reconstituée avec les cartes de la défausse auxquelles on ajoute les cartes des bâtiments construit les tours précédents en les prenant dans la réserve. Un système de jeton « en chantier » à placer sur les tuiles construites permet d’identifier les cartes des bâtiments à ajouter. Les jetons sont ensuite défaussés.

La première fois que la réserve de tuiles est épuisée, les joueurs la reconstitue en remettant en jeu des tuiles en leur possession. Chaque joueur reçoit autant de points de réussite que de tuiles remises jeu. Dès que la réserve est épuisée une 2nde fois la partie s’arrête. Elle s’arrête aussi si un joueur place toutes ses ressources dans la ville sur des tuiles bâtiments.

Le vainqueur est le joueur avec le plus de points de réussite :

  • ceux gagnés en cours de partie
  • les bonus de fin de partie octroyés par les cartes personnages ou bâtiment
  • des points bonus par quartiers possédés

Un quartier est constitué par au moins 2 bâtiments adjacents de la même couleur. Les joueurs comparent les jetons ressources présent sur ces tuiles : le joueur avec le plus grand nombre de ressources reçoit autant de points de réussite que le nombre de ressources du quartier (toute couleur confondue !) et le 2nd reçoit autant de points de réussite que le nombre de ses ressources. S’il n’y a qu’un seul joueur dans le quartier, il cumule les deux bonus de points de réussite !

Avant l'urbanisation par le joueur orange  ....
Le quartier rose dominé par le joueur rose (5 jetons)

L’avis du Meeple Reporter

Ginkgopolis a des airs de jeu familial : une DA cartoon et colorée, des règles très courtes, un choix d’action restreint (seulement 3 avec deux types de cartes), un contenu limité,… Mais ce n’est qu’une façade ! Alors oui, Ginkgopolis peut être joué « simplement » en jouant action après action sans véritable stratégie, mais c’est passer à côté d’une grande partie du jeu. Ginkgopolis est davantage un jeu expert ou initié, selon la définition des joueurs. Derrière cette façade « simple et accessible » se cache un jeu stratégique. De nombreux choix devront être fait, renoncer à certains bonus pour privilégier agrandir la ville ou récupérer des ressources, gérer ses ressources et tuiles correctement,… L’emplacement des nouveaux bâtiments est important (pour activer un maximum de tuiles adjacentes) tout comme élévation des bâtiments devra se faire de façon réfléchie pour ne pas octroyer trop de bonus aux autres joueurs et sans laisser trop de plumes (PV, ressources,…). Bien évidement, une grande partie réside dans la main de cartes des joueurs. A noter que chacun dispose en début de partie de 2 jetons pour changer intégralement sa main à tout moment. Un filet de sauvetage si besoin est. Il faudra aussi s’adapter à la main de cartes reçues à chaque tour mais cela laisse aussi la possibilité de maîtriser les cartes données à son voisin. En fin de partie, les possibilités de marquer des PV sont nombreuses rendant parfois le calcul des PV un peu chaotique, mais en même temps d’une grande richesse. La domination des quartiers pourront renverser le classement avec de nombreux points en jeu ! Au final, les joueurs doivent faire attention à beaucoup de choses tout au long de la partie et regarder ce que font les autres joueurs; même sans interaction directe il est possible de mettre de s’opposer à ses adversaires.

Avant l'urbanisation par le joueur orange  ....

Côté matériel, Ginkgopolis offre une belle qualité. Tout est à ranger dans des sacs plastiques fournis mais ne bouge pas une fois le couvercle refermé. Les tuiles sont épaisses pour durer sans risque ! Enfin, le tout est mis en avant par une iconographie claire.

Ginkgopolis peut surprendre si on s’arrête à sa DA cartoon et familiale. Il n’en est rien ! Ginkgopolis est un jeu pour initié qui demandera de s’y plonger avant dans maîtriser toutes les arcanes. De nombreuses possibilités sont offertes aux joueurs pour marquer des points de victoire (ou de réussite), permettant une grande liberté d’action mais pouvant entraîner un sentiment de solitude face à l’immensité des choix ! Tout le monde ne devient pas grand architecte !

  • Ginkgopolis
  • Ginkgopolis
  • Ginkgopolis
  • Ginkgopolis
  • Ginkgopolis
  • Ginkgopolis

Pour ranger vos jeux, cartes sleevées ou non, faites le tour de mon partenaire, Pimp by Hohyss ! Un rayon de merveilles !

Ranger l’intérieur du boite est parfois une gageure ! Pimp by Hohyss est une entreprise familiale qui vient de débuter dans l’impression 3D pour proposer des rangements adaptés à tous vos jeux !

Avec le code MEEPLEREPORTER , bénéficiez de 10% de réduction pour votre 1ere commande sur tout le site !

Fiche Technique

✍️ Auteur : Xavier Georges

🏗️ Editeur VF : Funforge

🎲 Nombre de joueurs : 1 à 5 joueurs

🕰️ Durée de partie : 30 à 60 min

💰 Prix moyen constaté : 44,95 euros

Pour soutenir le blog et acquérir Ginkgopolis, c’est chez Philibert et Qui-Commence.fr !

Image de Philibert
Philibert
Logo qui commence.fr
Qui-commence.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.