Horreur à Arkham

Horreur à Arkham se suffit à lui-même. Ce seul nom parle à tout les ludistes. Un mythe, un jeu au long cours, un JCE dans le jargon. A l’occasion de la sortie de la 6eme campagne ( c’est comme les meilleures séries Netflix ou Disney+ !!), la Conspiration d’Innsmouth, j’ai voulu faire un point d’étape et tenter de vous résumer cette perle. Un résumé un peu long …

Horreur à Arkham est un JCE, un Jeu de Cartes Évolutif. C’est à dire un jeu de cartes (jusque là vous me suivez) qui s’enrichit au fil des mois et des années…. Et qui donc évolue. Il s’enrichit de nouvelles aventures mais les sorties viennent aussi enrichir les aventures précédentes ! Pas simple à suivre …. En partant de la boite de base, à l’origine de tout, jusqu’au 2nd paquet d’extension de la 6eme campagne (le dernier à être sorti), c’est plus de 3000 cartes et une trentaine de héros jouables ! Et je ne compte pas les scénarii indépendants ou les paquets de Renouveau, j’y reviendrai. Horreur à Arkham est un monstre à lui tout seul !

La boîte de base et les premières campagnes rangées et sleevées !
La boîte de base et les premières campagnes rangées et sleevées !

Horreur à Arkham

Horreur à Arkham est un jeu coopératif d’aventure dans le monde de Lovecraft, de 1 à 4 joueurs. Chaque joueur incarne un investigateur qui va collaborer pour enquêter sur différentes conspirations ésotériques et horrifiantes. Les aventures se présentent sous forme de saison où les scenarii s’enchaînent pour former une campagne. 6 campagnes (ou saisons) sont sorties ou en cours. Chaque campagne se construit autour d’une boite de départ (incluant 2 scenarii) suivie de 6 paquets d’extension apportant à chaque fois un scénario supplémentaire, soit 8 scénarii par campagne. Attention, une boite de base « générale » est nécessaire pour jouer. C’est le point de passage obligé ! Rien n’est possible sans elle. Ensuite, vous pouvez suivre toutes les campagnes dans leur ordre de sortie ou sauter des campagnes déjà sorties. La boite de base permet ainsi une prise en main du jeu et une découverte des mécaniques principales.

Un peu de lecture

Dans Horreur à Arkham, pour remplir leur mission, vous allez vous appuyer sur votre deck de cartes. C’est un des éléments fort de ce titre : la construction du deck. Avant de se lancer dans l’aventure, chaque joueur va sélectionner ses cartes suivant l’orientation qu’il souhaite donner à son jeu, tout en tenant compte des contraintes imposées par son investigateur. Chaque boite de départ des différentes saisons apporte de nouvelles cartes pour les investigateurs, enrichissant (et complexifiant) le choix ! De nouveaux alliés, de nouvelles armes, de nouvelles compétences, …. C’est la force de ce titre, par la richesse et variété des opportunités offertes, mais aussi un côté très chronophage. Prévoyez du temps (et de plus en plus) pour préparer vos decks et une solution de rangement pour vous y retrouver rapidement. Point de salut sans organisation !

Une fois votre deck prêt, vous allez pouvoir vous lancer dans le grand bain. Horreur à Arkham étant un jeu d’aventure, les joueurs auront un peu de narratif pour camper le contexte et les événements, mais ce n’est ni l’élément central ni élément clé du titre. Ensuite, les investigateurs vont aller de lieux en lieux, se défendre ou combattre des monstres et autres disciples des forces obscures et surtout enquêter. Les méthodes pour enquêter dépendent de la campagne jouée et des lieux occupés. Chaque enquête réussie offrira des indices qui permettront de faire avancer l’histoire dans la bonne direction. Mais attention la folie vous guette !


Resources

En plus des combats et points de dégâts physiques, les joueurs souffriront de dégât mental. Si ce n’est pas la mort qui vous happe (point de vie nul), cela peut être la folie (point de santé mental nul) qui le fera. D’où l’importance de la préparation et de la coopération entre joueurs pour s’en sortir.

Heureusement, au fil de l’aventure, les héros vont gagner de l’expérience de par les forces combattues ou actes réalisés. Cette expérience permettra d’améliorer leur deck d’actions en y ajoutant des cartes de meilleures capacités.

Au niveau du gameplay, bien que chaque saison apporte ses effets particuliers (et permettant d’échapper à une routine), les bases du jeu sont simples et découpées en 5 phases :

– la phase de Mythe : moment craint par tous où les forces occultes font avancer leur projet démoniaque, déclenchant des effets potentiellement dévastateurs … Une course contre la montre pour les investigateurs. Les joueurs devront aussi faire face durant cette phase à des ennemis (à combattre) ou des traitrises (événement).

– la phase d’Investigation : les joueurs vont pouvoir réaliser 3 actions pour avancer dans leur enquête et combat. Pour cela, ils vont piocher des cartes, les jouer pour collecter des ressources, s’équiper d’armes ou d’alliés, combattre, réaliser des actions spécifiques aux joueurs ou aux lieux occupés, se déplacer, enquêter, ….

– la phase des Ennemis : les ennemis vont agir à ce moment là pour attaquer les héros … Chaque type de monstres a ses capacités particulières, assurant rejouabilité, découverte permanente et adaptation des joueurs.

– la phase d’Entretien : moment technique où les deux camps se préparent au round suivant.

Quelques ennemis sur votre chemin !
Quelques ennemis …

Arrêtons-nous rapidement sur les 6 saisons et la boite de base.

Les aventures d’Horreur à Arkham

Horreur à Arkham

a) Boite de base d’Horreur à Arkham

Cette boite est à la base de tout. Nécessaire pour se lancer dans n’importe quelle aventure, vous ne pourrez y échapper. C’est aussi, et surtout, une bonne entrée en matière avec une première aventure dans la ville d’Arkham, dans le Massachussetts. Offrant 5 investigateurs différents et leur deck de base, vous pourrez découvrir les mécaniques générales de cette gamme et tester les différentes orientations de deck possibles. Cette aventure est courte, de quoi mettre l’eau à la bouche.

L’Héritage de Dunwich

b) Campagne n°1 : L’Héritage de Dunwich

Vous voilà partis pour la petite ville de Dunwich à la recherche de 2 professeurs disparus. Ces mêmes professeurs étaient intervenus, quelques mois auparavant, contre une monstrueuse entité. Peut-être tout cela est-il lié ? Cette campagne en 8 scénarii (comme les suivantes) vous emmènera dans différents lieux bien connus, comme l’université Miskatonic.

La Route de Carcossa

c) Campagne n°2 : La Route de Carcossa

Cette aventure vous mènera au théâtre ! Les investigateurs vont partir à la suite d’une troupe de théâtre donnant représentation de la pièce (fictive) Le Roi en Jaune. Là où se joue la pièce, la folie agit : suicides, meurtres, disparitions, … Il vous faudra enquêter au sein même du théatre, voir peut-être assister à une représentation ….

Cette campagne apporte comme à chaque fois de nouvelles opportunités de diversifier son deck d’actions, mais aussi pas moins de 6 investigateurs.

La Civilisation Oubliée

d) Campagne n°3 : La Civilisation Oubliée

Cette troisième saison vous embarque sur les traces de la civilisation aztèque et des ruines d’une antique cité. Exploration de cavernes, grottes ou jungles profondes sont au programme, où votre première mission sera déjà de survivre à cet environnement hostile.

Le Cercle Brisée

e) Campagne n°4 : Le Cercle Brisée

Après tant de voyage, un repos bien mérité dans votre bonne ville d’Arkham est mérité. Ce repos sera de courte durée …. Les disparitions reprennent et les investigateurs vont devoir enquêter sur le passé d’Arkham pour comprendre les motivations de leurs ennemis. Nouveauté particulière en fin de campagne : l’apparition de lieux « cosmiques ». Jusqu’à présent, les investigateurs allaient de lieux en lieux reliés physiquement entre eux ; cette nouveauté en fin de campagne ajoute des lieux « non reliés physiquement » que vous alle pouvoir atteindre grâce au pouvoir du Cosmos ….

Les Dévoreurs de Rêves

f) Campagne n°5 : Les Dévoreurs de Rêves

Si vous pensez avoir fait le tour du monde, il vous restera encore le monde des rêves à explorer. Dans cette 5eme campagne, les investigateurs vont se pencher sur les récits mystérieux des habitants d’Arkham affirmant voyager dans leur rêve. Pas facile d’y voir clair, peut-être vous-mêmes n’étant qu’une partie de la réalité ? Les joueurs devront faire attention à ne pas se détacher de la réalité, ni à confondre la réalité avec le rêve. Mais tout ce qui relève du songe peut-être lié à au monde physique. Chaque choix sera lourd de conséquence.

La Conspiration d’Innsmouth

g) Campagne n°6 : La Conspiration d’Innsmouth

Il s’agit de la 6eme saison qui n’est pas encore finie. Fin 2020 sortira, les scenarii 3 et 4 de cette aventure. Vous resterez dans les environs d’Arkham, déambulerez dans l’ancien port de pêche d’Innsmouth, ou explorerez le littoral truffé de grottes. Quels mystères pourrez-vous y découvrir ?

Cette aventure apporte son lot de nouveautés, en plus de 5 nouveaux investigateurs, avec de nouvelles mécaniques pour renouveler l’expérience.

L’avis du Meeple Reporter

Je me suis lancé tardivement dans cette aventure, quelle folie. J’ai tenté de rattraper le train en marche, fou que suis-je ! Je n’ai d’ailleurs jamais tout rattrapé et j’ai fait l’impasse sur certaines campagnes du milieu pour recoller à la tête de course. Choisir, c’est renoncer. Pas le choix.

En terme de jeu, Horreur à Arkham est une pépite. Immersif et difficile (mais le goût de la victoire y est proportionnel), vous plongerez dans une réelle aventure où les scénaristes arrivent toujours à introduire de nouvelles mécaniques (nouveaux mot-clés, ….) sans changer les règles de bases et déstabiliser un joueur chevronné. Même sur la durée, pas de place à la monotonie ou à la routine. Vous aurez toujours plaisir à revenir essayer d’autres decks, d’autres aventuriers, d’autres embranchements. Les heures de jeux sont garanties, la folie mentale en prime !

Pour ceux qui auraient déjà parcouru tous les scénarios et qui ne sauraient que faire, les scénarios indépendants vous offriront quelques aventures supplémentaires. Vous pourrez aussi opter pour les pack de Renouveau. Il s’agit de boite reprenant les premiers aventures, en y apportant des touches de nouveautés (nouveaux lieux, …. ) pour vivre une expérience différente. Cette boîte permette aussi de ranger toute la campagne liée grâce à un espace suffisamment grand et la présence d’intercalaires ! En effet, le rangement sera votre priorité dès que vous accumulerez quelques campagnes. N’espérez pas tout ranger dans la boîte de base. Il vous faudra opter pour des boites conçues spécialement pour ce jeu ou trouver une solution fan-made. Sans solution de rangement, la création de vos decks vous prendrez trop de temps pour vous motiver. Un point à ne pas négliger.

Après quelques campagnes, la boîte ferme plus ....
Après quelques campagnes, la boîte ferme plus ….

Enfin dernier point, et pas des moindres, le coût. Horreur à Arkham a un coût ; un coût étalé mais un coût. Comptez 35 euros pour la boite de base et environ 110 euros pour une campagne complète (26 euros pour la boite de base et 6 extensions à 13,95 euros pièces). Si vous cherchez la collection complète, le prix dépassera les 650 euros !! Si vous vous êtes lancés dans l’aventure dès le début, les sorties étalées des extensions permettent de faire passer sans douleur ces dépenses. Sinon, ne cherchez pas forcément la collectionnite aiguë (sauf à être un mordu, mais regardez du côté de l’occasion), mais concentrez vous sur une campagne complète déjà sortie pour vous faire une 1ere idée ou prenez le train en marche avec celle en cours. Cela vous garantira déjà de nombreuses heures de jeux devant vous.

Horreur à Arkham

Fiche Technique

Editeur :  Asmodée / Flight Fantasy Games

Nombre de joueurs : 1 à 2 joueurs

Durée de partie : 30 à 60 minutes

Prix moyen constaté :  35,95 euros (boîte de base)

Retrouvez toute la gamme Horreur à Arkham JCE chez Philibert ou Qui-Commence.fr en soutenant le blog !

Image de Philibert
Philibert
Logo qui commence.fr
Qui commence.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.