Kepler 3042

Kepler 3042

L’infini s’offre à vous ! Les portes de l’espace sont ouvertes ! Les dernières avancées technologiques permettent enfin d’explorer les étoiles ! L’humanité s’unit pour partir à la découverte de ces astres, coloniser de nouvelles planètes, les exploiter, les terraformer; mais quelle nation restera comme la plus grande pionnière ? Bienvenu dans Kepler 3042 !

Kepler 3042, sorti en 2018 chez Renegade Game Studios, est un jeu d’exploration et de colonisation. De 1 à 4 joueurs vont prendre part à la plus grande épopée de l’espace, coloniser et exploiter de nouvelles planètes, développer leurs technologies et tenter de graver leurs noms pour l’éternité dans la voie lactée !

Kepler 3042

Kepler 3042, comment explorer l’espace ?

Avant toute chose, Kepler 3042 est bâti sur et autour de solides aspects scientifiques. Bien évidemment, le saut temporel jusqu’en 3042 (soit dans plus de 1000 ans !) permet l’ajout de nouvelles technologies et possibilités, mais l’univers est basé en grande partie sur ce que nous connaissons de la voie lactée : le soleil, les différents types de planètes, les étoiles, Sagittarius A*,…. Cela en fait un véritable livre de science, comme en témoigne les 3 dernières pages du livret de règle qui développent chacun de ces aspects. Ainsi, une partie de Kepler 3042 se déroule sur un vaste (très vaste) plateau de jeu représentant la galaxie, avec en son centre le soleil&la terre, et tout autour des étoiles de plus en plus lointaines (d’une zone proche à lointaine) et des planètes à explorer. Ces dernières (dont le nombre dépend du nombre de joueurs) sont placées aléatoirement autour des étoiles, face cachée sauf celles situées dans la zone proche du soleil.

Enfin, pour gérer son développement technologique, chaque joueur dispose d’un plateau personnel. Cinq technologies vont pouvoir être étudiées et améliorées du niveau 0 au niveau 4, pour offrir plus de possibilités.

  • « Voyage Spatial » influe sur la longueur du déplacement des vaisseaux du joueur.
  • « Physique Quantique » permet d’échanger plus ou moins de ressources et de les déplacer entre les planètes du joueur.
  • « Développement Énergétique » permet de produire plus ou mois d’énergie sur n’importe quelles planètes du joueur.
  • « Terraformation » permet de produire sur plus ou moins de planètes et permet de terraformer (améliorer) des planètes selon leur niveaux (de 1 à 4).
  • « Science de l’Anti-matière » permet la production de plus ou moins d’antimatière sur les planètes du joueur.
Plateau individuel de technologies
Plateau individuel de technologies
Carte de progès

Une partie de Kepler 3042 se déroule en 16 manches toutes identiques. Au début de chaque manches, une carte progrès est tirées au hasard. Il s’agit d’un mini-objectif pour la dite manche, qui sera réalisée à la fin de la manche. Chaque carte progrès permet d’obtenir quelques avantages ou de rattraper son retard en aider les joueurs les moins avancés.

a) Une manche de Kepler 3042 – actions principales

Durant chaque manche, les joueurs vont pouvoir réaliser une action principale (parmi un choix de 9) et des actions bonus. Il ne faudra pas traîner en chemin, au risque d’être rapidement distancés ! Ainsi, au début de leur tour, le joueur actif choisit sont action (qui ne peut pas être la même qu’à la manche précédente) et la réalise. Arrêtons-nous sur ces actions :

  • Construction spatiale : permet de construire de 1 à 3 vaisseaux contre un coût en ressources.
  • Développement technologique : permet de développer une ou plusieurs technologies en payant le coût en ressources correspondant.
  • Propulsion stellaire : permet de faire avancer ses vaisseaux. Ils avancent du nombre de cases indiqué par votre niveau de développement de votre technologie « Voyage Spatial » (1 case au niveau I, 3 cases au niveau II, 6 cases au niveau III et 9 cases au niveau IV).
  • Colonisation : permet la colonisation d’une planète contre le vaisseau qui s’y trouve. La planète entre dans les possessions du joueurs et peut commencer à produire ou être terraformée.
  • Terraformation : permet de terraformer (améliorer) une planète colonisée. Une planète terraformée produire davantage et offrira des points de victoires supplémentaires en fin de partie.
  • Cartographie galactique : permet de révéler 4 jetons planètes sur le plateau de jeu.
  • Stockage d’Energie : permet la production d’énergie sur les planètes colonisées. La quantité produite dépend du niveau de technologie « Développement Énergétique » (2, 4, 6 ou 7).
  • Production : permet de produire des ressources sur les planètes colonisées. Le nombre de planètes qui peuvent produire dépend du niveau de technologie « Terraformation » (1, 1, 2 ou 2).
  • Génération d’Anti-matière : permet de produire de l’anti-matière sur les planètes colonisées. La quantité produite dépend du niveau de technologie « Science de l’Anti-matière » (1, 2, 2 ou 3).
Plateau individuel d'actions
Plateau individuel d’actions

Et c’est tout, ou presque ! La mécanique principale de Kepler 3042 se base sur ses 9 actions. Les joueurs doivent correctement les programmer pour produire et gérer leurs ressources, construire des vaisseaux, explorer et coloniser des planètes, les terraformer et recommencer ! Simple sur le papier, plus compliqué dans la réalité !

b) Une manche de Kepler 3042 – actions bonus

A l’issue de son action, le joueur va pouvoir réaliser 1 ou 2 actions bonus qui dépendent de l’action principale choisie. Les deux actions bonus disponibles dépendent de la ligne et de la colonne de l’action principale sur le plateau de programmation du joueur. Ainsi, un joueur pourra construire un vaisseau sans en payer le coût, produire des ressources (énergie, matière ou anti-matière), déplacer ses vaisseaux ou encore faire progresser ses marqueurs sur les deux pistes de suprématie (coloniale et technologique). Mais ces actions bonus ont un coût considérable : pour chaque action bonus réalisée, le joueur doit sacrifier une de ses ressources de son plateau personnel (réserve). En effet, dans Kepler 3042 les ressources ne sont pas infinies, elles fonctionnent en cercle fermé. En début de partie, chaque joueur dispose de 3 matières et 3 énergies sur sa planète Terre (la planète de départ) et d’une réserve de 4 matières, 4 énergies et 3 anti-matière sur son plateau personnel. C’est l’ensemble des ressources de chaque joueur pour la partie !! A chaque fois, qu’un joueur produit, il déplacera les ressources de sa réserve sur la planète idoine; quand il utilisera des ressources d’une planète, il les remettra dans sa réserve. Il pourra donc sacrifier des ressources de sa réserve pour des actions bonus mais ces ressources ne seront plus disponibles ensuite !

c) Une manche de Kepler 3042 – fin de manche

Pour terminer son tour de jeu, le joueur pourra déplacer ses vaisseaux, toujours d’un nombre d’hexagones déterminés par son niveau de technologie « Voyage Spatial« .

Une fois que tout les joueurs ont terminé leur tour de jeux et avant de débuter une nouvelle manche, l’effet de la carte progrès tirée en début de manche s’applique. Le plus souvent, il s’agit de bonus pour le joueur le plus ou le moins avancée sur les pistes de suprématie. Ces pistes déterminent l’influence des joueurs dans ces deux grands domaines. Ils y progresseront régulièrement en développant leurs technologies et en colonisant ou terraformant des planètes. En progressant, les joueurs obtiendront des bonus (ressources ou récupérer une ressource sacrifiée). Des médailles sont aussi placées sur ces pistes. La première fois qu’un joueur atteint une médaille, elle est placée sur la carte progrès et remise en fin de manche au joueur le plus avancée sur la piste de suprématie correspondante.

Pistes de Suprématie
Pistes de Suprématie

d) Fin de partie et calcul des scores

Une nouvelle manche peut alors être jouée. A la fin de la 16eme manche, les joueurs déterminent leur Point de Victoire (PV) et le joueur avec le plus grand score est déclaré vainqueur. Le décompte s’effectue selon le système suivant :

  • 1 PV pour chaque ressource d’anti-matière sur une planète
  • 5 PV si au moins 1 planète de chaque type a été colonisée parle joueur (rocheuse, océanique, super-terre, géante gazeuse et alien)
  • 3 PV si au moins 3 planètes du même type ont été colonisées
  • 2 PV pour chaque vaisseau terminant la partie sur une mine (restes laissés après l’explosion d’une super étoile et pouvant être découvert durant la partie parmi les jetons de planètes)
  • 2 PV pour chaque technologie ayant atteint le niveau maximal
  • 1 PV pour chaque médaille obtenue
  • 1 PV pour chaque planète colonisée dans la zone proche du soleil / 3 PV pour chaque planète colonisée dans la zone intermédiaire et 5 PV pour chaque planète colonisée dans la zone lointaine.
  • les PV des planètes terraformées
  • les PV de la carte objectif si réalisée (en début de partie, chaque joueur reçoit un objectif secret)
  • les PV correspondant au niveau du joueur sur les pistes de suprématie

Kepler 3042 et les interactions ?

Mais la guerre dans tout cela ? Comment détruire les vaisseaux des adversaires ? Comment leur voler leurs ressources ? … Et bien là réside le sel du jeux : c’est impossible ! Kepler 3042 n’est absolument pas un jeu guerrier ou d’affrontement militaire. Aucune interaction directe n’est possible. Les joueurs pourront uniquement faire la course pour coloniser telle ou telle planète en premier ou conserver la première place sur les pistes de suprématie. Et bien au contraire, ils vont s’entre-aider indirectement ! En effet, lorsqu’un joueur développe une technologie au niveau 3 et 4 (sur une échelle de 4), les autres joueurs n’ayant pas atteint le niveau 1 (ou 2) de cette technologie l’obtiennent immédiatement et gratuitement ! Dans Kepler 3042, l’humanité s’entre-aide et les progrès des uns profitent aux autres!

Cela apporte une autre dimension au jeu. Il n’est pas possible d’écraser un autre joueur mais au contraire ce système permet d’atténuer la suprématie d’un joueur dans une technologie. Jusqu’à la fin de la partie, tous les joueurs resteront dans le jeu et pourront prétendre à remporter la victoire finale.

L’avis du Meeple Reporter

Kepler 3042 est un très bon jeu d’exploration, de gestion de ressources et de planification à long terme. Il se distingue par des règles d’une très grande simplicité et fluidité (j’en ai rarement vu d’aussi bonne qualité !); qui cachent une multitude de possibilités offertes aux joueurs. Cette richesse et profondeur en font un jeu « expert » ou tout au moins à mettre dans les mains de joueurs motivés et/ou chevronnés.

Côté victoire, vu le grand nombre de possibilités de marquer des PV, les stratégies sont nombreuses et renouvelées à chaque partie ! Pas de place à la répétition. Un peu perdus en début de partie, les joueurs vont vites trouver leurs marques et orienter leurs actions. Au fur et à mesure qu’ils vont se développer (technologie, colonisation et terraformation), les possibilités vont s’agrandir et des enchaînements s’offrir à eux. Les meilleurs stratèges et planificateurs trouveront dans Kepler 3042 un excellent terrain de jeu pour s’exprimer et s’affronter … pacifiquement !

C’est en effet, le 2eme point fort de ce jeu : l’absence d’affrontement. Pour une fois, pas de combat inter-galactique, de jet de dès et autres joyeusetés (que j’apprécie pour autant), mais une entre-aide indirecte par les bonus de collaboration (développement de technologies). Dans Kepler 3042, il n’arrivera jamais qu’un joueur soit complètement défait et vive les derniers tours de jeu comme un calvaire, attendant la délivrance avec le gong final ! Dans Kepler 3042, ce système permet à un joueur en retard dans un domaine de le rattraper partiellement et de rester dans la course à la victoire en grappillant des PV ici et là tant les possibilités sont nombreuses.

Le côté scientifique très travaillé et expliqué offre à Kepler 3042 une profondeur réelle et une immersion totale des joueurs. Les plus assidus pourront aisément affranchir leurs connaissances, voir même les développer en jouant ! peut-être faudrait il inscrire Kepler 3042 au programme des collégiens ou lycéens ?

A noter que Kepler 3042 offre une version solo à travers 4 mini-campagnes de 4 niveaux. Le joueur doit réussir un minimum de PV et réaliser un objectif pré-déterminé pour passer au niveau suivant. Selon les PV obtenus, il bénéficiera de ressources bonus pour débuter la partie suivante. Un excellent système qui permet d’ajouter un mode de jeu en évitant un mode brut de course au point. Un véritable challenge à relever !

Kepler 3042 est une très belle découverte. Un jeu d’une grande profondeur, pas simpliste et porté par des règles d’une fluidité rarement atteinte. Il rejoint avec bonheur ma ludothèque pour quelques explorations spatiales futures !

Fiche Technique

Auteurs :  Simone Cerruti Sola

Editeurs :  Renegade Game Studios

Nombres de joueurs : 1 à 4

Durée de partie : 60 à 120 minutes

Prix moyen constaté :  46,90 euros

Pour acheter Kepler 3042 et me soutenir, c’est chez Philibert 

Image de Philibert
Philibert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.