Dagda

Dagda est le dernier bébé de la gamme Print & Play Time de chez Superlude ! Cette gamme est déjà bien riche avec pas moins de 8 titres déjà disponibles, comme Licornizer, Inkalam, Tiny Reef ou Tribunal 1920.

Dans Dagda, 2 à 6 joueurs, habitants de l’île d’Eriu, doivent faire face à la famine. Pour y remédier, rien de mieux que de découvrir l’emplacement du mythique chaudron de Dagada, le chaudron d’abondance, objet magique qui ne se vide jamais et qui permettrait donc de nourrir tout les habitants à leur faim. C’est un des trois talismans du dieu Dagda, avec la massue qui tue et ressuscite et la roue. Celui qui le trouvera gagnera assurément la gloire et le respect de tous ….

Mais avant de découvrir plus avant Dagda, intéressons-nous à la gamme Print& Play Time de Superlude et sa ligne éditoriale. En effet, Superlude cherche à toujours mieux rémunérer ses auteurs et illustrateurs, 2 maillons essentiels d’un titre. Ainsi, l’éditeur, l’illustrateur et l’auteur sont rémunérés équitablement : 1/3 chacun ! Pas de jaloux et surtout un moyen d’aider les auteurs de jeux à « mieux » vivre de leur travail. Acheter chez Superlude avec cette idée en tête, c’est aussi contribuer à l’essor des auteurs de jeux et à leur soutien pour voir de nouvelles créations émerger. Un début de cercle vertueux ? Rien ne permet de l’affirmer mais l’idée est là et mérite d’être soutenue !

Dagda
Le dieu Dagda et son chaudron

Dagda

Dagda est donc une des dernières parutions de chez Superlude. Créé par Phil Vizcarro (aussi connu chez les Cosmo Duck, qui eux aussi développent de nouvelles manières de mieux rémunérer auteurs et illustrateurs …) et Matthieu Delord, le tout illustré par Régis Torres.

Dagda est un roll&write avec des cartes (oui oui vous avez bien lu 😉 ) où tous les joueurs vont jouer sur la même feuille ! Faites de la place et jouer des coudes, installez-vous et partons à la découverte des terres de l’île d’Eriu !

Plateau de jeu de Dagda
Plateau de jeu de Dagda en début de partie

Pour débuter, 3 cartes indices sont tirées au sort parmi les 6 disponibles, créant ainsi une combinaison unique de 3 cartes (sur 20 combinaisons possibles). Ensuite, chaque joueur se positionne sur un camps de départ et le colorie à sa couleur. La carte est divisée en 20 zones uniques, chacune différenciable par sa combinaison de 3 symboles. Chaque zone est elle-même divisée en 7 cases. L’objectif du jeu va être découvrir dans quelle zone se trouve le chaudron de Dagda et d’avoir le plus de compagnon dans cette zone (1 compagnon par case maximum).

Chacun leur tour, les joueurs lancent 3 dés qu’ils vont utiliser pour réaliser des actions au choix :

  • Recruter un compagnon : Les compagnons vont permettre d’occuper des cases pour en prendre le contrôle. Par tranche de 5 points, en utilisant 1 à 3 dés, le joueur peut recruter 1 compagnon parmi ceux disponibles en début de partie (20 compagnons à 2 joueurs, 30 compagnons à 3 joueurs, …).
  • Placer un Compagnon : en utilisant 1 à 3 dés, le joueur peut placer un de ses compagnons recrutés précédemment dans une case à une distance de son camps égal à la somme des dés utilisés.
  • Installer un camps : le joueur peut installer un nouveau camps dans une case où il a placé précédemment un de ses compagnons, en utilisant 2 à 3 dés avec une valeur minimale de 9.
  • Adopter un Limier Sidhe : si le joueur a 1 compagnon sur une case lac, il peut adopter un des 4 limiers Sidhe disponibles en utilisant un double obtenu avec ses dès. Ce lac ne peut plus être utilisé pour recruter un limier.
  • Utiliser un Limier Sidhe : au maximum une fois par tour, le joueur peut relancer ses dés en utilisant un limier en sa possession.
  • Consulter les dames du lac : si le joueur a 1 compagnon sur une case Lac, en utilisant une valeur minimale de 13 (donc ses 3 dés), le joueur peut regarder secrètement une des 3 cartes indices.
  • Annoncer la localisation du Chaudron de Dagda : Le joueur désigne une des zones et met fin à la partie. Les joueurs vérifient la zone de localisation du chaudron de Dagda. Si le joueur qui a mis fin à la partie n’a pas vu juste, il perd définitivement la partie. La victoire est elle attribuée au joueur ayant le plus de compagnon dans la zone où se trouve le chaudron !

Durant la partie, les joueurs vont devoir, en faisant avec les résultats de dés obtenus, réussir à recruter des compagnons, étendre leur possession, installer de nouveaux campements pour espérer pouvoir aller plus loin, tout en enquêtant pour découvrir la zone d’emplacement du chaudron. Les zones de lacs (au nombre de 4) se révèlent rapidement primordiale, aussi bien pour recruter un limier Sidhe (et avoir une petite maitrise des dés) que pour enquêter et cibler vos zones à conquérir.

Partie de Dagda
Partie de Dagda

L’avis du Meeple Reporter

Comme tout print&play, Dagda a les avantages du P&P et les défauts (ou inconvénients). Les avantages ? Son prix de 3 euros seulement et la disponibilité permanente et immédiate ! Pas d’inquiétude de rupture de stock, d’attente de livraison; payer et jouer en quelques minutes ! Les inconvénients ? Il faut nécessairement disposer d’une imprimante, couleur de préférence, et de la patience pour découper le tout. Bon pour Dagda, le découpage est limité à 6 cartes ce qui est rapide ! Enfin pour un confort et durabilité, quelques sleeves permettent de protéger vos cartes imprimés sur de simples feuilles de papier (sinon il vous faudra imprimer sur des feuilles un peu plus épaisses… si vous en avez en stock!).

Côté jeu, Dagda est d’une très grande accessibilité et simplicité. Les règles sont rapidement assimilés et les tours rapides (sauf à être atteint du syndrome de paralysie du joueur indécis !). Certes le hasard est présent (lancé de dés) mais vous pouvez vous y adapter relativement facilement vu le grand nombre d’actions possibles (7) et les combinaisons avec les dés. Sauf, si vous êtes vraiment poissard aux dès et dans ce cas, il vaut mieux passer votre chemin.

Le seul hic de ce titre est la grande partie d’aléatoire dans l’emplacement du chaudron et de départ des joueurs. En effet, naturellement en début de partie, chacun va se développer autour de son camps et dessiner des compagnons dans les zones alentours. Il faudra nécessairement du temps pour traverser les cartes avec l’installation de nouveaux camps intermédiaires. Ainsi, si le chaudron est dans une zone proche d’une base de départ, il y a de forte chance (ou malchance) que ce même joueur y place ses compagnons en début de partie de façon aléatoire mais lui assurant la victoire. Les joueurs les plus éloignés auront des chances réduites d’y parvenir. Ainsi, si vous jouez pour le fun et la détente, cela ne posera pas de problème et la durée des partie permet d’envisager d’en enchaîner quelques unes. Sinon, pour réduire cet aspect, il est préférable de jouer à 2 ou 3 joueurs et de commencer dans des bases départs côte à côte. Ainsi, tous les joueurs auront les mêmes zones éloignées et proches.

Au final, Dagda est un bon petit jeu, où il faut accepter la dose de hasard des dés et du placement de départ, mais qui occupera assurément facilement quelques soirées ludiques !

Le lac
Une zone de lac

Fiche Technique

Auteur :  Phil Vizcarro & Matthieu Delord

Illustrateurs :  Régis Torres

Editeur VF :  Superlude

Nombre de joueurs : 2 à 6 joueurs

Durée de partie : 15 à 30 minutes

Prix : 3 euros

Pour acheter Dagda, c’est par ici !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.