Margraves de Valeria

Margraves de Valeria

Le monde de Valeria se dévoile encore un peu plus avec un cinquième titre autonome de la série, créé par Isias Vallejo ! Les années de prospérités du royaume attirent des monstres avides de richesses et de gloire. La reine a donc besoin de vous, les margraves, des nobles commandants militaires, pour dresser des Tours de Conjuration dans le royaume pour mettre fin à ses invasions. Bienvenu dans Margraves de Valeria, édité par Daily Magic Games et localisé dans la langue de Molière par Lucky Duck Games.

Margraves de Valeria

Comment dresser ces fameuses tours de conjuration ?

Margraves de Valeria est un jeu de placement d’ouvrier pour 2 à 5 joueurs. L’action se déroule sur un plateau central représentant les 8 villes du Royaume que les joueurs vont parcourir.

Avant de débuter la partie, après la mise en place du plateau central et des différentes piles de cartes et ressources, les joueurs récupèrent des ressources de départ par un système de draft. Une fois 3 tuiles de ressources en main, chaque joueur convertit ses tuiles selon les ressources indiquées. Ce système permet déjà d’orienter sa futur stratégie.

Ensuite, les joueurs récupèrent 4 cartes citoyens qui constituent leur main de départ. Ces cartes vont être au cœur des actions des joueurs. En effet, la partie se déroule en une succession de tour de jeu où les joueurs vont jouer chacun leur tour une de ces cartes. Chaque carte permettra différentes actions :

4 cartes citoyens de départ
  • soit de réaliser les actions représentées dans le fanion de la carte (en haut à gauche)
  • soit de réaliser le pouvoir spécifique de la carte (texte)
  • soit de rappeler dans sa main les cartes précédemment jouées
  • soit de construire une tour de conjuration

Arrêtons-nous sur ces actions. Au fur et à mesure, les joueurs vont récupérer des ressources au nombre de quatre : la magie, le bois, la pierre et les gemmes, mais aussi de l’or. Les ressources sont nécessaires pour construire ses fameuses tours de conjuration (1 ressources de chaque), quand l’or permet d’acheter de nouvelles cartes citoyen. Nous y reviendrons. Ils vont augmenter aussi leur niveau de force (de 0 à 8). Celle-ci est nécessaire pour combattre les monstres présents sur le plateau central (une des actions possibles grâce aux cartes citoyen). Chaque monstre vaincu, grâce à la force acquise (que l’on défausse), offre un bonus (ressources, influence,…). Une autre action permet au joueur de se déplacer de ville en ville sur le plateau central. Entrer dans une ville permet de réaliser l’action liée (obtenir des ressources ou de l’or, échanger des ressources, gagner de la force ou acheter de nouvelles cartes de citoyen). Ils pourront aussi déplacer ou déployer des chevaliers sur le plateau. Les chevaliers présents sur la carte appartiennent à tout les joueurs et apportent une aide lors des combats contre les monstres (+1 de force par chevalier dans la même ville que le joueur) et permettent aussi de déclencher l’action liée à la ville quand ils y entrent. Combo en vu !

Les pouvoirs des cartes reprennent les mêmes actions (en plus puissant) mais permettent aux autres joueurs de réaliser une action après le joueur actif.

Le pouvoir de rappel permet quand à lui de récupérer dans sa main les cartes citoyens précédemment jouées. Et le joueur peut à ce moment là acheter de nouvelles cartes de citoyen pour étoffer ses possibilités d’actions.

Enfin, le joueur peut construire et déployer dans la ville où il se trouve une tour de conjuration (paiement 1 ressource de chaque) et il bénéficie alors du bonus lié à la zone de déploiement (ressources, or, chevalier supplémentaire, influence, …).

Enfin, le joueur peut construire et déployer dans la ville où il se trouve une tour de conjuration (paiement 1 ressource de chaque) et il bénéficie alors du bonus lié à la zone de déploiement (ressources, or, chevalier supplémentaire, influence, …).

Exemple : dans Viktoria, 3 emplacements de tour de conjuration sont disponibles. Le 1er offre 3 ressources au choix, le 2nd offre 1 influence et le 3eme offre 6 pièce d’or !

Mais quel est le but de Margraves de Valeria ?

Dresser des tours, récolter des ressources, voyager de ville en ville, … mais pourquoi ? Dans quel but ? Pour gagner des points de victoire (PV) ! En effet, 4 pistes d’influence existent; une piste pour chaque guilde présente : les artisans, les soldats, les ombres et les saints. Durant la partie, les joueurs vont pouvoir faire progresser leur niveau d’influence sur chacune des pistes. En progressant, ils vont récupérer des tuiles privilège en franchissant certains niveaux. Chaque niveau en fin de partie se comporte comme un multiplicateur lors du décompte final. A la fin de la partie, les joueurs comptent le nombre de symboles de chaque guilde en leur possession (sur les cartes citoyens achetées, sur les les villes de déploiement de leur tour de conjuration et sur les tuiles privilège obtenues) et les multiplient par leur niveau d’influence dans la guilde liée. La somme des quatre scores dans chaque guilde, plus quelques PV supplémentaires glanés ici et là (ressources restantes, or, …) détermine le score final de chaque joueur. C’est le joueur avec le plus grand nombre de point de victoire (PV) qui remporte la partie de Margraves de Valeria.

Margraves de Valeria
Les 4 pistes d’influence, le marché des cartes citoyens et la réserve de chevaliers : voilà de quoi faire !

La partie se termine quand :

  • un joueur à construit sa quatrième tour de conjuration
  • quand il n’y a plus suffisamment de cartes citoyens dans la pioche
  • quand il n’y a plus suffisamment de tuiles privilège dans la pioche

L’avis du Meeple Reporter

Margraves de Valeria est un jeu qui mélange de très nombreuses mécaniques :

  • Gestion de ressources : vous n’avez que 12 emplacements de ressources sur votre plateau de joueur. A vous de bien les choisir et les gérer correctement !
  • Gestion de main (gestion de cartes) : améliorer votre main en cours de partie pour obtenir plus d’opportunités.
  • Choix d’actions (avec la même carte).
  • Du placement d’ouvrier via les chevaliers qui appartiennent à tout les joueurs : à vous de les déplacer au bon endroit pour vous octroyer des bonus indispensables !
  • 4 pistes d’influence pour courtiser les guildes : en privilégier une ou deux, ou essayer d’en oublier aucune ? A vous de choisir la bonne stratégie !

Ce mélange, qui peut faire peur au départ, offre une grande richesse de jeu et de très nombreuses stratégies. Pour autant, le tour de chaque joueur est très simple : une carte à jouer ! C’est de ce choix unique que découle les actions du joueurs. Le choix se révèle crucial et déterminant pour mener à bien la stratégie choisie.

Du côté matériel et design, les joueurs habitués à l’univers de valeria ne seront pas perdus en retrouvant la même iconographie. Un petit plus qui permet de passer d’un jeu à l’autre facilement ! Le matériel est de bonne facture et le design très plaisant pour s’immerger dans ces contrées lointaines !

En conclusion, Margraves de Valeria se révèle être un bon jeu de pose d’ouvrir/gestion de ressources/hand bulding dans un univers très plaisant. Tout en offrant de multiples options de jeu, il n’est pour autant pas trop complexe; rapidement les joueurs trouveront leur marques et les parties pourront s’enchaîner.

L’actualité autour du monde de Valeria est actuellement brûlante chez nos Canards chanceux. En effet, Margraves de Valeria est actuellement en précommande sur leur site, avec des modules inédits supplémentaires et en quantité limitée (module solo, pièces en métal et lots de cartes supplémentaires). En parallèle, vous retrouvez aussi la précommande VF de Shadow Kingdoms of Valeria (actuellement en campagne KS en VO) jusqu’au 30 juillet 2020, un jeu dans le même monde mais où vous jouez … les monstres. Retrouvez une présentation vidéo du prototype !

Fiche Technique

Auteur :  Isias Vallejo

Editeurs :  Lucky Duck Games

Nombres de joueurs : 2 à 5 (solo avec le module spécifique)

Durée de partie : 60 à 90 minutes !

Prix moyen constaté :  36,90 euros

Pour acheter Margraves de Valeria et me soutenir, c’est chez Philibert :

Image de Philibert
Margraves de Valeria

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.