Gloomhaven, Les mâchoires du lion

Le mastodonte Gloomhaven fait diète ! Auréolé de sa 1ere place au classement des jeux de société sur Board Game Geek, site de référence ludique, qu’il occupe sans coup férir depuis de long mois, Gloomhaven peut malgré tout faire peur : 10 kilos de matériel, une campagne de plus de 50 scénarios, des heures de jeux,… Gloomhaven Les mâchoires du lion, nouvel opus de la série vient proposer un contenu maîtrisé pour les joueurs moins régulier. Présentation de famille !

Les mâchoires du lion

De Gloomhaven aux Mâchoires du Lion

L’histoire de Gloomhaven est ancienne, celle de sa localisation en français pleine de rebondissements. Passé par deux campagnes de financement participatif (dont une 2nde avec des chiffres records), Gloomhaven a rapidement reçu un excellent accueil de la communauté, le plaçant sur la plus haute marche du podium des jeux de société chez BGG. Sa localisation en français s’est fait attendre. Une version fan made a d’abord vu le jour (disponible gratuitement ici) avant qu’elle ne soit rachetée par Asmodée pour en faire la version officielle fin 2019. L’histoire était en marche.

Gloomhaven, Aventures à Havrenuit, de son nom complet en français, reste un mastodonte dans le secteur ludique. La boîte pèse plus de 10 kilos, le livret d’aventure compte près de 100 scénarios (tous ne seront pas joués lors d’une campagne), plus d’une quinzaine de héros s’y cache, des fiches, des dizaine et dizaine de monstres, …. Son ampleur peut faire peur et beaucoup de joueurs n’ont pas osé (ou n’ont pas pu) franchir le pas pour se lancer dans une campagne de plusieurs mois. D’autant qu’une extension est arrivée en français, il y a quelques mois, Les cercles oubliés, pour rallonger la campagne !

Pour initier les joueurs ou permettre à tous de découvrir cet ovni ludique, il fallait une version allégée. C’est ainsi qu’est né Gloomhaven Les mâchoires du Lion, le dernier arrivé de la série (avant l’arrivée fin 2022 en VO et en 2023 pour la VF du nouveau mastodonte Frosthaven).

Retrouvez le test et la présentation de Gloomhaven, Aventures à Havrenuit ici !

Les mâchoires du lion
Prêt pour l’aventure ?

Les Mâchoires du Lion, une aventure allégée

Gloomhaven Les mâchoires du lion reprend une grande partie de mécaniques de son grand frère Gloomhaven mais en allégeant et simplifiant quelques points.

Dans Gloomhaven Les mâchoires du Lion, les joueurs incarnent des héros (de 2 à 4 héros) membre de lu groupe Les mâchoires du Lion, un groupe de mercenaires qui offre ses services dans la ville d’Havrenuit conte monnaie sonnante et trébuchante. L’aventure commence alors que le groupe enquête sur de mystérieuses disparitions dans la ville.

Pour se lancer dans l’aventure nul besoin de lire les règles ! En effet, le livret de règle est un livret explicatif pas à pas qui fait jouer les 5 premiers scénarios dans un mode d’apprentissage ; moins de cartes, moins de capacités, … ; une entrée en matière facilitée. Après avoir choisi son héros et récupéré son matériel (réduit en début d’aventure le temps de maîtriser les règles), il suffit d’ouvrir le livret de campagne. Dans Gloomhaven Les mâchoires du Lion, les cartes d’aventure sont directement imprimées sur le livret. La mise en place en est facilitée et très rapide.

L’aventure, qui se déroule en 20 scénarios (plus 5 scénario d’initiations), contre une grosse cinquantaine dans Gloomhaven, alterne des phases d’exploration/combat et des phases en ville; toute l’aventure prenant place dans la cité.

Chaque scénario (phase d’exploration) se déroule avec plusieurs phases :

  • Choix des actions des héros
  • Détermination de l’initiative
  • Action des personnages
  • Fin de tour

a) Choix des actions de héros

Après la mise en place du scénario, directement sur le livret de campagne, le tour débute avec le choix des actions des héros. Chaque joueur a une main de cartes uniques (entre 9 et 10 cartes) permettant de réaliser de nombreuses actions liées à son personnage (attaque, déplacement, soin, invocation, …). Chaque joueur choisit 2 cartes pour le tour dont une pour déterminer sa valeur d’initiative.

Les mâchoires du lion

b) Détermination de l’initiative

Pour déterminer l’ordre du tour, les joueurs doivent comparer leur valeur d’initiative et celles des monstres présents. La valeur d’initiative des monstres est déterminée par leur carte d’activation piochée à ce moment là. Les joueurs et montres joueront dans l’ordre de leur valeur d’initiative, de la plus petite valeur à la plus grande.

c) Action des personnages

Dans l’ordre d’initiative, les personnages (héros ou monstres) s’activent. Quand c’est un joueur, il joue ses 2 cartes choisies au début du tour et réalise une des actions du haut d’une de ses cartes et l’action du bas de l’autre carte. Le héros va ainsi se déplacer, combattre, fouiller, se soigner, invoquer,….

Quand c’est au tour d’un monstre de s’activer, ses actions sont déterminées par sa carte d’activation piochée en début de tour. Cela permet d’instaurer des surprises et d’éviter une routine (et une anticipation trop forte des joueurs).

d) Fin de tour

Quand tout les personnages ont été activés, les joueurs passent au tour suivant sauf si l’objectif du scénario a été atteint (tuer tous les monstres, rejoindre un point précis,…); c’est alors une victoire des joueurs. A l’inverse, si tous les héros ont été tués, c’est une défaite et les joueurs devront recommencer l’aventure.

Souvent en cours de scénario, les joueurs vont se retrouver en manque de cartes d’action; celles-ci symbolisant aussi l’énergie du joueur. Ils vont devoir se reposer et perdre une carte pour reconstituer une main de cartes. Au fil du scénario, cette main va se réduire jusqu’à être nulle, aussi synonyme de défaite.

Entre chaque scénario, le joueurs vont déambuler en ville. C’est à ce moment là que les joueurs peuvent acheter de nouveaux objets pour s’équiper, progresser en expérience (acquérir de nouvelles cartes action plus fortes), s’échanger des objets. Entre deux scénarios, un évènement de ville viendra « pigmenter » l’aventure avec des petites conséquences selon le choix opté (gain ou perte de ressources, …).

Les différences dans la série

A la première lecture, Gloomhaven Les mâchoires du Lion ne semble pas être très éloigné de son grand frère, Gloomhaven. Pourtant les différences, ou plutôt simplification, sont réelles.

La 1ere marquante est l’absence de tuile de jeu. En effet, tout est imprimé sur le livret de campagne : les cartes et la mise en place. Les parties se lancent très rapidement !

La seconde modification est sur la gestion du groupe de héros. Dans cet opus, pas d’objectif personnel par joueur et de départ à la retraite. On ne change pas une équipe qui gagne. Les joueurs ne devront donc pas gérer de départ définitif d’un héro et de création de nouveau.

Enfin, de nombreuses petites modifications ont été introduites dans les règles :

  • Les lignes de vue ont été simplifiées
  • Il y a des événement de ville uniquement après un scénario réussi, et pas d’évènement de route.
  • À la ville, les joueurs peuvent s’echanger entre eux des objets.
  • Tous les monstres tués laissent une pièce.
  • Les objets trouvés dans un scénario sont disponibles immédiatement.
  • Le focus des montres pour leur attaque a été simplifié.
Les mâchoires du lion

L’avis du Meeple Reporter

Créer une version allégée de Gloomhaven était un pari risqué ; une des forces du titres résidant justement dans sa richesse : gestion de personnage, départ en retraite, création de nouveau personnage, stratégie des parties, monde « évolutif »,…. Le risque était de créer une pâle copie de l’originel.

Le pari d’Isaac Childes est réussi. La sensation de jouer à un Gloomhaven est bien présente mais l’ensemble est bien plus léger et accessible. Les adaptions ont été faites à la périphérie du jeu, pas dans les mécaniques centrales. La résolution des scénarios repose sur le choix de 2 actions et la gestion de sa main de cartes pour utiliser chacune au bon moment.

Gloomhaven Les mâchoires du lion n’est pas exempt de défaut pour autant. Les objectifs de scénario restent peu variés (tuer tout les monstres/tuer tout les monstres/…) et l’aspect narratif reste simple. De plus, l’avantage de la carte imprimée sur le carnet présente un gros désavantage : on voit d’un simple regard toute la carte; pas d’effet de surprise comme cela était présent dans Les Cercles Oubliés et son système de LDVLH.

Les mâchoires du lion

Côté matériel, l’ensemble est dans la suite logique de Gloomhaven, avec la même direction artistique, une grande partie du matériel étant compatible entre les jeux. Mais il faut souligner la présence d’une solution de rangement, un des points noirs de Gloomhaven au vue de la quantité de matériel. Ici, bien que le matériel soit beaucoup plus contenu, la boîte est pourvue d’un insert sommaire (insert plastique+ sachets) suffisamment adapté pour tout ranger facilement ! Le tout est expliqué dans une longue notice, glissée dans la boîte. Les joueurs sont dont guidés pas à pas dès l’ouverture de la boîte ! Le rangement est facile et la mise en place accélérée. A noter cependant, une qualité moyenne des planches de token (comme dans Gloomhaven); il faut tout défaire avec soin et sans précipitation pour éviter des déchirures malencontreuses !

Au final, Gloomhaven Les mâchoires du Lion est simple, accessible, fluide, une bonne porte d’entrée dans l’univers. Assurément pensé pour les non connaisseurs, Gloomhaven Les mâchoires du lion est une très bonne porte d’entrée dans le monde de Gloomhaven pour ceux qui n’ont pas encore osé franchir le pas. Une fois la campagne finie, le pas pour se lancer dans Gloomhaven sera bien réduit ! Plus d’excuse ! De plus, autant jouer La campagne des mâchoires du lion en premier car elle se situe avant celle de Gloomhaven !

Les mâchoires du lion
Une introduction pas à pas

Pour les habitués et ceux qui ont parcouru en tous sens le monde de Gloomhaven, forcément, l’entrée en la matière peut surprendre. Pour autant, il est préférable de suivre les premiers scénarios pour appréhender les changements de règles. Le jeu reste intéressant et découvrir l’histoire de Gloomhaven quelques années avant la longue campagne est toujours plaisant, en profitant des clins d’œil glissés ça et là.

Pour conclure, Gloomhaven Les mâchoires du lion est une belle porte d’entrée pour tous les joueurs pour découvrir l’univers de Gloomhaven et effleurer le mastodonte qu’est Gloomhaven, Aventures à Havrenuit. Dans la droite lignée de celui-ci, il conserve quelqu’un de ses défauts, mais qui ne réduisent pas le plaisir de jeu ! Une jolie adaptation pour les amateurs du genre !

Les mâchoires du lion

Pour ranger vos jeux, cartes sleevées ou non, faites le tour de mon partenaire, Pimp by Hohyss ! Un rayon de merveilles !

Ranger l’intérieur du boite est parfois une gageure ! Pimp by Hohyss est une entreprise familiale qui vient de débuter dans l’impression 3D pour proposer des rangements adaptés à tous vos jeux !

Avec le code MEEPLEREPORTER , bénéficiez de 10% de réduction pour votre 1ere commande sur tout le site !

Fiche Technique

✍️ Auteur : Isaac Childres

✍️ Illustrateurs :  David Bock, Jason D. Kingsley, Alexandr Elichev, Cat Bock, David Demaret, Francesca Baerald & Josh T. McDowell

🏗️ Editeur : Asmodée

🎲 Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs

🕰️ Durée de partie : 60 min/scenario

💰 Prix moyen constaté : 53,95 euros

Pour soutenir le blog et acquérir Gloomhaven, Les mâchoires du lion, c’est chez Philibert et Qui-Commence.fr !

Image de Philibert
Philibert
Logo qui commence.fr
Qui-commence.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.