Cyberpunk 2077: Gangs of Night City #1

Annoncée il y a quelques jours, la prochaine campagne de Cool Mini Or Not fait déjà parler d’elle ! De la licence, du Cyberpunk, des noms bien connus, il n’en fallait pas tant pour emballer le monde ludique ! Pourtant, le denier KS de l’éditeur a laissé une saveur amer avec des frais de ports « élevés » et une facture salée avec l’ajout de la TVA en bas de ligne … Alors Cyberpunk 2077: Gangs of Night City sera-t-il faire oublier ce mécontentement et être le signe d’un nouveau départ de CMON ?

Pour en savoir plus, il va falloir attendre car la campagne ne devrait commencer qu’après l’été 2022 (ne parlons pas de livraison !) mais déjà les infos sont distillées, en particulier via de longs articles en anglais sur le site de CMON. Une bonne occasion de lever le voile sur Cyberpunk 2077: Gangs of Night City !

Cyberpunk 2077: Gangs of Night City

Un jeux, 4 auteurs, un studio !

Un titre est synonyme d’auteur et de game designer. Parfois ce n’est pas moins 4 noms qui se cachent derrière un titre. Cyberpunk 2077: Gangs of Night City est de ces titres là ! Cyberpunk 2077: Gangs of Night City regroupe Andrea Chiarvesio, Francesco Rugerfred Sedda, Alexio Schneeberger et un certain Eric M. Lang ! De quoi rassurer de nombreux fans, Eric Lang étant largement connu pour quelques réussites comme Blood Rage, Rising Sun et The Others : 7 Sins pour n’en citer que 3. Cette paternité pourrait se faire ressentir dans Cyberpunk 2077: Gangs of Night City.

Des noms d’auteurs cela ne fait pas tout ! Il faut aussi un thème et des mécaniques pour réaliser un jeu. CMON a eu l’idée d’adapter Cyberpunk 2077, célèbre jeu vidéo du studio CD Projekt Red (à l’origine de l’incroyable série de jeux vidéo autour du sorcelleur Geralt de Riv, The witcher), sorti en décembre 2020. Dans le jeu vidéo, les joueurs évoluent dans un jeu d’action-aventure en monde ouvert qui se déroule à Night City, une mégalopole obsédée par le pouvoir, la séduction et les modifications corporelles. Les joueurs incarnent « V », mercenaire hors-la-loi à la recherche d’un implant unique qui serait la clé de l’immortalité. Pourtant, créer un jeu de société centré autour d’un seul personnage n’est pas une chose aisée, les joueurs aimant pouvoir créer leur propre personnage dans un jeu de plateau. C’est ainsi que les développeurs de chez CMON ont eu l’idée d’utiliser le système de gang dans pour le prochain jeu de plateau. Apres Cyberpunk 2077 place à Cyberpunk 2077: Gangs of Night City !

 Cyberpunk

La guerre des gang !

Dans Cyberpunk 2077: Gangs of Night City, chaque joueur sera à la tête d’un gang, chacun avec ses particularités, sa hiérarchie et son ambition. Issus du jeu vidéo, tous ont leur style, leur comportement et des caractéristiques uniques. Pour autant, ils ont aussi un objectif clair : régner sur les souterrains de Night City. Ils poursuivent cet objectif à leur manière, et c’est là que le jeu vidéo offre un contexte, des guerres de gangs et des disputes territoriales. Mais le simple contrôle physique des districts n’était pas assez nuancé pour les développeurs. C’est pourquoi ils ont fait attention que la réputation et l’influence soient tout aussi importantes, sinon plus, que l’argent !

Chaque joueur contrôlera donc un gang de Night City, déplaçant ses unités, se battant les uns contre les autres et rivalisant pour le contrôle des districts. Toutes les unités sont inspirées du lore de Cyberpunk et chaque gang aura ses propres capacités, pour une bonne dose d’asymétrie. 3 types d’unités spécifiques seront présentes dans chaque gang :  les « Solos« , les « Techies », et les « Netrunners ». Chacune aura ses propres caractéristiques et capacités uniques. Les « Solos » seront davantage axés vers le combat et pourront déclencher de violentes fusillades. Les « Netrunners » s’immergeront dans les profondeurs du Cyberespace. Quand aux « Techies », ils seront plus polyvalents et orientés vers les drones et l’ingénierie.

Ensuite, avec ses unités, chaque joueur pourra interagir avec Night City. Certaines activités seront évidentes : combattre les gangs adverses, parcourir le cyberespace à la recherche de secrets, recruter des « Edgerunners« , conclure des accords douteux, … Il est évident que certaines activités seront plus adaptées aux « Solos » ou aux « Netrunners », les « Techies » préférant s’occuper des transactions et des interaction avec les « Fixers« , sorte d’intermédiaires.

Un territoire à conquérir et à défendre !

Cyberpunk 2077 a fortement influencé la conception du plateau, puisque les districts et leurs frontières étaient déjà définis. Après quelques tests, il est apparu que les 6 districts du jeu vidéo étaient suffisant pour un jeu de contrôle de zone, sans besoin de les subdiviser davantage. Des points d’intérêt feront leur apparition pour ajouter de la personnalité aux districts sans trop les complexifier. Le contrôle de ces points d’intérêt offrira des récompenses uniques, chaque district étant unique par son type de points d’intérêt et les récompenses accordées.

Le Cyberespace sera également représenté sur le plateau de jeu, à l’écart de la ville, pour simuler son espace numérique. Le marché et les interactions possibles avec les « Edgerunner » auront également leur espace sur le plateau, pour simuler les contacts et les affaires illégales souterraines.

Cyberpunk 2077: Gangs of Night City

Chaque unité apportera son aide à son gang à gagner en réputation. Les « Solos » seront les unités les plus simples avec des fusillades qui seront un moyen idéal de montrer la puissance du gang pour gagner en réputation. Cependant les combats de feu ne seront pas de simples fusillades, mais nécessiteront des compétences qui pourront faire la différence. La chance n’entrera que très peu en jeu, alors que la puissance de feu, la préparation et un peu de bluff seront essentiels pour sortir victorieux (ou du moins vivant) d’un conflit sanglant. Le système de combat permettra également d’améliorer son arsenal d’armes et de gadgets d’un joueur via un système (léger) de deckbuilding. Enfin, les game designers n’ont pas voulu utiliser un système de type « Winners take all« , irréaliste et trop punitif pour les perdants, qui pourrait éliminer irrémédiablement un joueur après de lourdes perte sans retour possible dans la partie. Ainsi, le système de combat devrait dissocier les unités tuées et le système de réputation. Ainsi, les stratégies agressives seront d’excellents moyens d’annuler la présence d’adversaires pour renforcer la vôtre dans un district, tout en gagnant de la réputation. Cependant, lancer inconsidérément des unités au combat pourra se retourner contre vous si vous n’y êtes pas préparés. A suivre !

Les « Techies » seront chargés de traiter avec les « Fixers » et de saisir les opportunités dans Night City. Mais ils devront aussi assurer la protection des districts et des points d’intérêt, leurs drones étant des atouts pour asseoir sa domination dans un district ou servir de chair à canon bon marché au combat. Saisir les opportunités est une des principales sources de réputation dans le jeu et engager les bons spécialistes au bon moment pourra vraiment faire tourner la destinée d’un gang. Les « Techies » seront donc des atouts essentiels pour tous les joueurs.

Les « Netrunners » seront, eux, chargés de parcourir le Cyberespace pour voler tous les secrets possibles et perturber les autres gangs. Le Cyberespace dans Cyberpunk 2077 : Gangs of Night City est un système bien défini, qui nécessitera parfois un peu de chance, mais qui offrira de belles récompenses aux joueurs qui seront faire preuve de stratégie tout en minimisant leurs risques. Attention, à ne pas se faire prendre par le système de protection du Cyberespace (« NetWatch« ), toujours actif et prompt à agir !

Deux mécaniques principales seront présentes : l’activation et la récupération. Les joueurs devront choisir pendant leur tour d’activer leurs unités ou de récupérer pour se regrouper. L’activation sera le meilleur moyen de faire interagir ses unités avec le plateau, tandis que la récupération permettra aux gangs de recruter plus d’unités et de ressources dans les districts où ils sont présents. Choisir comment utiliser son tour de jeu et décider quoi faire demandera un timing délicat.

La suite bientôt …

Source : carnet de développement de CMON

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.